Richard Béliveau : Bien se nourrir…

La maladie fait peur, mais il y a moyen de la déjouer selon le chercheur Richard Béliveau…

Prévenir, voilà le leitmotiv de Richard Béliveau. Directeur scientifique de la Chaire en prévention et traitement du cancer de l’UQAM, il est connu du grand public partout dans le monde depuis la sortie de son premier livre, Les aliments contre le cancer, dont 700 000 exemplaires ont été vendus dans 29 pays. Son sixième ouvrage, Prévenir le cancer – comment réduire les risques, fait le point sur les plus récentes découvertes sur le sujet. « C’est maintenant prouvé : les trois quarts des cancers sont causés par notre mode de vie. En changeant nos habitudes, on peut y échapper ».

Pour prévenir du cancer, il faut revoir son comportement

Naturablue pour donner à son corps ce qu'il a besoin pour se battre

Donner à son corps les armes pour se battre

Comment éviter les risques de maladie, comment diminuer les récidives, comment préserver son capital santé. Résultats de ses dernières années de recherche, le  docteur Richard Béliveau fait le point sur tous les facteurs qui provoquent le développement du cancer, et nous enseigne les rudiments d’une méthode globale illustrée de prévention : Pourquoi et comment éviter le tabac, les dépendances, l’alcool, la pollution de l’habitat et de l’environnement, les agents polluants industriels, une mauvaise alimentation, le stress, le manque de sommeil…
Richard Béliveau  nous guide vers de bonnes habitudes : supprimer les produits polluants (composantes toxiques), privilégier certains aliments (épices anticancer, antioxydants,  la vitamine D, etc.), s’autoriser un verre de vin, adopter un nouveau rythme de vie, réduire le stress.
Les études du docteur Béliveau prouvent que modifier ses habitudes de vie peut augmenter l’espérance de vie.

Dans un article du 06 décembre 2007 paru dans « le POINT », le docteur Béliveau explique clairement l’impact de l’alimentaire sur notre bien être, que chacun d’entre nous, développons des cellules cancéreuse car notre alimentation, depuis la seconde guerre mondiale est de plus en plus déséquilibrée, il prend notamment l’exemple des oméga 3 et 6 qui ont un rôle essentiel pour l’organisme à condition qu’ils soient consommé à part égale, alors qu’aujourd’hui avec la nourriture industrielle, on consomme vingt fois plus oméga 6 que oméga 3…Alors qu’il est très facile d’inverser la tendance, en adoptant quelques bonnes habitudes alimentaire.

 Chaque année, 83 000 cancers  pourraient être éviter en France

Quand on pose la question du rôle de l’alimentation dans l’apparition des cancers, le docteur Béliveau répond :

« On sait aujourd’hui, et c’est écrit dans le  rapport du Fonds mondial de recherche contre le cancer, dont les experts ont pris en compte 7 000 recherches scientifiques, que 30 % des cancers sont liés à ce que nous mangeons. A l’échelle de la France, cela représente environ 83 000 cancers par an. En fait, nous courons constamment tous le risque de développer un cancer. Chaque jour notre corps produit 1 million de cellules précancéreuses. Des autopsies ont montré, chez des personnes décédées de causes non cancéreuses, la présence de microtumeurs. 98 % des individus affichaient ainsi de petites tumeurs de la glande thyroïde, 40 % au niveau de la prostate, 33 % du sein. Ces personnes sont mortes avant que les tumeurs ne soient devenues invasives et agressives. L’utilisation des molécules anticancéreuses contenues dans l’alimentation peut maintenir ces tumeurs microscopiques à l’état latent et les empêcher de progresser jusqu’à la maladie.« 

Il est toujours temps pour réapprendre à consommer de manière éclairée :

  • Privilégier la qualité à la quantité, et  manger de tout car manger est vital pour notre corps mais il faut aussi que cela reste un plaisir
  • Instaurer de nouvelles bonnes habitudes alimentaires en consommant des superaliments qui booste votre organisme

A lire aussi :

La petite algue bleue qui vous veut du bien

Une petite baie qui cache bien son jeu

Le Krill : késako?